Les 8 clichés de la cosmétique biologique

Publié le : 24/11/2020 17:42:05
Catégories : Nos Engagements

Les 8 clichés de la cosmétique biologique

Les 8 clichés de la cosmétique biologique

1.    La cosmétique biologique ne sent pas bon 

Premier cliché et pas des moindres : la cosmétique bio ne sent pas bon, les odeurs sont repoussantes ou inexistantes !

Les fragrances utilisées dans les cosmétiques bio sont naturelles, et donc différentes des parfums de synthèse que l’on a l’habitude de sentir dans les cosmétiques conventionnels. Une crème visage à la rose biologique sentira moins fort qu’une crème visage à la rose chimique puisque dans la crème biologique aucun parfum de synthèse ne sera ajouté, on se contente de l’actif dans son état naturel sans rajouter d’odeur supplémentaire.

Est- ce pour cela que la crème biologique sent moins bon que la crème synthétique ? Ou au contraire la crème biologique a une odeur moins entêtante que la synthétique ?

Cela reste propre à chacun mais lorsque vous sentez la rose de votre jardin, cela sent bon et c’est naturel, tout comme dans une crème biologique ! Les cosmétiques bio sont formulés à partir d’ingrédients gourmands : miel, amande, abricot… d’ingrédients floraux : rose, bleuet, lavande… il s’agit d’odeurs agréables et il y en a pour tous les goûts.

Faites-moi confiance, si ce préjugé vous concerne, testez notre huile corps irrésistible composée d’huile de figue, d’huile d’amande, d’huile de sésame et d’huile de noisette, son odeur est divine et ne vous laissera pas indifférent !

2.    La cosmétique biologique est saine mais pas efficace

Nos grands-mères et arrières grands-mères utilisaient des cosmétiques bien avant nous, des cosmétiques naturels sans produits chimiques à l’intérieur et pour autant efficaces ! Il me plait de dire que nous n’avons rien inventé, seulement réactualisé et amélioré certaines recettes ! Nous utilisons les mêmes ingrédients comme base mais parvenons aujourd’hui à créer des synergies permettant d’obtenir plus de résultats.

La nature se suffit à elle-même quand on a l’expertise et le savoir-faire de créer la formule parfaite, les bons mélanges et associations d’ingrédients naturels qui une fois sur votre peau agissent pour vous rendre la plus belle et le plus beau !

Nos ancêtres connaissaient déjà les bienfaits de la lavande, de la fleur d’immortelle, de l’huile d’olive ou encore du miel, des actifs naturels et biologiques.

Ce cliché très souvent entendu concernant l’efficacité de la cosmétique biologique provient du fait que notre peau et nos cheveux ont été longtemps habitués aux cosmétiques synthétiques (aux produits chimiques soyons clairs). Lorsque l’on change notre routine pour passer à une routine naturelle il faut un temps d’adaptation et trouver des produits en adéquation avec vos problématiques de peau. (C’est un peu comme passer à une alimentation sans sel, on redécouvre les saveurs !)

3.    La cosmétique biologique coûte trop cher

Je pense qu’il s’agit du cliché le plus répandu concernant le bio en général ! Mais voilà, il est temps de se mettre à la page et de se rendre compte que le marché de la cosmétique biologique a évolué (oui oui on prend tous de l’âge)

Ce cliché fût vrai au début de la cosmétique biologique lorsque peu de marques étaient présentes sur le marché (c’est la loi de l’offre et la demande) et qu’il existait une faible récolte d’ingrédients biologiques. Dorénavant la cosmétique Bio offre une gamme de prix aussi variée que celle de la cosmétique conventionnelle, avec des marques très abordables et d’autres plus haut de gamme.

4.    Dans la cosmétique biologique le choix est limité

Comme pour les prix, cela fût le cas au début de la cosmétique biologique, quand cette dernière était peu courante et peu demandée !  A l’heure actuelle il existe un vaste choix de marques de cosmétique biologique et un large choix de produits. Au sein de notre marque LA FARE 1789 vous pourrez composer votre propre routine visage, corps et cheveux, une routine complète, biologique et efficace correspondant à votre type de peau. Retrouvez votre routine beauté personnalisée juste ici :

https://www.lafare1789.com/fr/40-nos-routines-beaute

5.    La cosmétique biologique ne veut rien dire, il suffit de payer pour obtenir une certification biologique

Afin d’obtenir une certification biologique, un certificateur indépendant (aucuns liens avec les labels) comme Ecocert par exemple. Il vient auditer l’entreprise et vérifier qu’elle respecte à la lettre la charte du label par exemple COSMOS. Ecocert est le gendarme des entreprises de cosmétique biologique puisque chaque année il vient vérifier que nous continuons à suivre les règles déterminées par COSMOS.

COSMOS est le label international regroupant les dix labels européens et leurs règles. Il regroupe ainsi les exigences de dix labels différents ce qui fait de lui un label strict. Autre précision pour ceux et celles pensant que le naturel est plus important que le biologique : avant de pouvoir prétendre à la certification biologique il faut pouvoir prétendre à la certification naturelle, il s’agit d’une première étape, d’une échelle sur laquelle le naturel est la marche en dessous du biologique.

Naturel n’est pas forcément égal à biologique alors que biologique = naturel.

Lorsque vous achetez un cosmétique certifié biologique vous avez la garantie que :

·         La composition est propre : nos cosmétiques contiennent au minimum 95 % d’ingrédients d’origine naturelle et s’interdisent de nombreux ingrédients controversés que les consommateurs ne veulent plus (disons aurevoir aux perturbateurs endocriniens, produits cancérigènes…)

·         L’environnement est protégé : les procédés de fabrication et de nettoyage sont encadrés de façon à exclure les techniques qui seraient nocives pour la nature, et les emballages sont raisonnés (le papier bulle c’est fun mais pas pour la planète !)

·         Les ressources naturelles sont respectées : utilisation respectueuse et limitée des ressources planétaires comme l’eau par exemple. Les plantes en voie de disparition n’ont pas le droit d’être utilisées. Le bio signifie que les ingrédients proviennent de terres agricoles certifiées et non pas de la déforestation. (Une bonne nouvelle pour nos amis les orangs outans)

·         Les collaborateurs et les partenaires sont valorisés : les cosmétiques bio offrent des conditions de vie et de travail respectueuses de l’être humain.

·         Les animaux sont respectésles cosmétiques bio n’utilisent que les ingrédients naturellement produits par les animaux (comme la cire, le miel ou le lait). Pas de tests effectués sur les animaux.

·         Le marketing est responsable et la transparence est de mise : On vous dit tout ! Liste des ingrédients, provenance des produits, pourcentages d’ingrédients biologiques…

Je résumerai tout ça par une simple phrase : il ne suffit pas de payer son permis de conduire pour l’avoir et encore moins pour le garder !

6.     La cosmétique biologique n’est pas sensorielle

Mon âme de consommatrice a envie de vous dire qu’il n’y a rien de mieux qu’un test pour se faire sa propre idée ! Les textures de la cosmétique biologique sont agréables et diversifiées afin que chacun trouve la texture pouvant lui convenir. Concernant les produits de LA FARE 1789 sur notre site internet en dessous de chaque produit est disponible sa fiche technique avec notamment des informations sur la texture de ce dernier.

Toi qui lis cet article, si tu ne sais pas qu’elle texture te correspond dis le nous en commentaires on trouvera ce qu’il te faut !

7.     La cosmétique biologique ne se conserve pas longtemps.

Nos cosmétiques sont soumis aux mêmes tests pour valider l’efficacité de leur conservation que ceux de la cosmétique traditionnelle et les conservateurs que nous utilisons font l’objet d’un contrôle tout particulier. Il suffit de regarder la PAO (période après ouverture) affichée sur les flacons, les pots et les tubes qui indique le nombre de mois que le produit peut se conserver une fois ouvert.

En effet, les cosmétiques bio contiennent des conservateurs autorisés par la charte Cosmebio comme l’acide benzoïque, l’alcool benzylique, l’acide sorbique, la vitamine E ou les huiles essentielles et se conservent aussi longtemps que la cosmétique classique alors pourquoi se priver du bio ?  

8.     La cosmétique biologique provoque plus d’allergies 

La cosmétique Bio contient moins ou pas de produits de synthèse et est considérée comme moins allergisante selon les dermatologues. De nombreuses personnes qui ne supportent pas les cosmétiques classiques trouvent une réponse à leurs problématiques dans le Bio.  

Bien entendu toutes les allergies existent dans la nature mais il y a moins de chance d’être allergique à la lavande ou au miel qu’à un produit chimique !

Partager ce contenu